The Chess Variant Pages

Les Échecs Centennaux

de John William Brown

 

Les Échecs Centennaux ont été créés par John William Brown, l'auteur de Méta-Chess. Ils se jouent sur cent cases - 10x10. On parle souvent d'Échecs Décimaux pour désigner toutes ces variantes sur 10x10, en lesquelles on peut voir une extension naturelle des Échecs Orthodoxes, et qui sont donc un peu le Graal des inventeurs de variantes. John Brown écrivait en 1999 que de nombreux joueurs expérimentés la considèraient comme la meilleure variante décimale.

 

Les Pièces

Les Échecs Centennaux utilisent les six pièces des Échecs Orthodoxes, le Roi, la Dame, la Tour, le Fou et le Cavalier et le Pion, ainsi que quatre pièces plus ou moins nouvelles qui sont décrites ci-dessous:

Le Steward est un "quadri-Pion". Il se déplace comme un Pion dans les quatre directions. L'image du Steward est constituée de quatre Pions orthogonaux. Au cours de la partie, une paire de Stewards se défendant mutuellement constituent un obstacle de choix face à une attaque centrale.

Le Chameau est une pièce qui date au moins des Échecs de Tamerlan, et que l'on retrouve dans bon nombre de grandes variantes. Son mouvement est celui d'un Cavalier, mais allongé. Il avance de deux cases orthogonalement puis d'une case en diagonale, en sautant par-desus les casses intermédiaires. La force du Chameau réside dans l'étendue de son pas. (Le Cavalier n'a pas une bonne couverture de l'échiquier 10x10.) Sa faiblesse réside dans sa limitation à une seule couleur de cases.

Le Lion de Murray (le terme est dû à John William Brown) a une histoire plus récente. Il a été inventé par accident, lorsque l'historien des Échecs H. J. R. Murray s'est trompé dans sa description du Lion au Chu Shogi dans son classique de 1931, l'Histoire des Échecs. En dépit de cette origine bizarre, le Lion de Murray est une pièce nettement plus intéressante que le Lion véritable du Chu Shogi. Le Lion de Murray peut se déplacer de deux cases, orthogonalement ou en diagonale, (pour capturer ou non), ou d'une seule case, toujours orthogonalement ou en diagonale, mais seulement pour capturer.

Le Lancier Tournant avance et recule d'un nombre quelconque de cases. Il peut prendre en avançant mais pas en reculant. De plus, le Lancier peut tourner sur lui-même à la suite de son déplacement (ou simplement tourner sur lui-même sans se déplacer). Ce qui lui est interdit, c'est de tourner sur lui-même avant de se déplacer. Lorsqu'il est tourné par rapport à son orientation initiale, le Lancier avance et recule en diagonale. Les trois orientations autorisées sont visibles à gauche.

 

Les Règles

Les règles des Échecs Centennaux sont celles des Échecs Orthodoxes, avec cependant les différences suivantes:

  1. Chaque joueur avance deux pièces tant qu'il n'effectue pas de capture. Lorsqu'il prend, un joueur perd ce droit de jouer deux pièces jusqu'à la fin de partie. Cette prise s'effectue elle-même lors du premier et unique mouvement de pièce de ce coup. (Autrement dit, il est interdit d'avancer une pièce sans prendre, puis d'effectuer une capture.)
    
    
  2. Tant les Pions que les Stewards peuvent avancer de deux cases vers l'avant à l'occasion de leur premier déplacement.
    
    
  3. La prise en passant est interdite.
    
    
  4. Au cours du Roque, le Roi se déplace sur la case du Fou et la Tour sur la case du Lion (voir ci-dessous).
    
    
  5. Un Pion qui arrive sur la dixième et dernière rangée fait sa promotion en n'importe quelle pièce.
    
    

 

Position de Départ

La position de départ aux Échecs Centennaux est la suivante.


Cliquez ici pour des patrons de pièces (à découper dans du carton) here for cut-out piece patterns.

Cliquez ici pour voir des photos d'un échiquier adapté aux Échecs Centennaux avec des pièces.

Cliquez ici pour télécharger Centennial Chess (le nom anglais du jeu) pour le programme Zillions of Games.

 

Valeur des Pièces (selon Zillions of Games)


Pion= 0.6 Fou= 3.1
Steward= 0.9 Lion de Murray= 4.4
Chameau= 2.5 Tour= 5.0
Lancier Tournant= 2.5 Dame= 9.1
Cavalier= 2.6 Roi= 2.1 (considéré comme une pièce ordinaire)
On remarquera qu'un Steward vaut moins que deux Pions (même si deux Stewards se défendant mutuellement valent sans doute quatre Pions).
La valeur attribuée au Lancier est sans doute excessive.

Conseils de John William Brown

  1. Essayez de constituer une masse de Pions au centre de l'échiquier et d'empêcher votre adversaire d'en faire autant.
    
    
  2. Déployez vos pièces en raison inverse de leur valeur relative.
    
    
  3. Placez your Stewards sur des cases adjacentes par un coin pour qu'ils se protègent mutuellement.
    
    
  4. LesLanciers se font aisément piéger. Ne les avancez pas inconsidérément, sauf si vous prévoyez un échange fructueux.
    
    
  5. Les Lions sont difficiles à manoeuvrer mais ont une excellente couverture défensive et offensive. Un Lion au voisinage d'un Roi doit être traité avec respect.
    
    
  6. Libérez votre première rangée des pièces autres que le Roi et les Tours, mais ne roquez pas avant d'avoir déterminé la place la plus sûre pour votre Roi. Si vous choisissez de ne pas roquer, avancez le Roi d'une case pour que vos Tours se défendent mutuellement.
    
    
  7. Ne renoncez pas à la possibilité de jouer deux coups par tour sans une bonne raison. Ne commencez à prendre que si (1) vos pièces sont complètement développées, (2) vous pouvez gagner un matériel significatif ou (3) votre adversaire présente une menace sérieuse.

Il existe une extension des Échecs Centennaux, les Échecs Millennaux qui, comme leur nom ne l'indique pas, se jouent sur un échiquier 12x12. Cliquez ici pour plus de détails (en anglais).

John William Brown est aussi l'auteur de Meta-Chess

 

Partie Commentée par JW Brown

Ci-dessous une partie d'Échecs Centenniaux entre John William Brown et Ben Good. Below is an ASCII board for Centennial Chess and the log of a correspondence game played between Benjamin Good and myself. Note the characters used for the Rotating Spearmen and how their moves are indicated. (Thanks to Ben Good for his help in developing this notation.)

    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
 10 |*R*|*C*|*M*|*B*|*Q*|*K*|*B*|*M*|*C*|*R*|
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  9 |:::|*V*|*N*|   |*S*|*S*|:::|*N*|*V*|   |
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  8 |*P*|*P*|*P*|*P*|*P*|*P*|*P*|*P*|*P*|*P*|
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  7 |:::|   |:::|   |:::|   |:::|   |:::|   |
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  6 |   |:::|   |:::|   |:::|   |:::|   |:::|
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  5 |:::|   |:::|   |:::|   |:::|   |:::|   |
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  4 |   |:::|   |:::|   |:::|   |:::|   |:::|
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  3 |:P:| P |:P:| P |:P:| P |:P:| P |:P:| P |
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  2 |   |:^:|:N:|:::| S |:S:|   |:N:| ^ |:::|
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
  1 |:R:| C |:B:| L |:K:| Q |:L:| B |:C:| R |
    +---+---+---+---+---+---+---+---+---+---+
      a   b   c   d   e   f   g   h   i   j 


    WHITE    BLACK
  --------+---------
 1.f5,Nd4   e6,f6     Players begin by making 2 moves per turn.
 2.e4,Bh6   e5,g7
 3.Nf3,Bi5  d6,e6
 4.d4,Ld3   b7,d5
 5.Se3,Ce2  H6,Se7
 6.d:e5,    Se6,Sf7   White captures, losing his 2-move privilege.
 7.f:e6     f7:e6     Black captures, losing his 2-move privilege.
 8.e:d5     f5
 9.d:e6     Le8
10.L:f5     Nf8
11.0-0      N:e6
12.Nd4      g6
13.B:h6     Ce9
14.N:e6     P:f5
15.Nc7      Lg6
16.i5       \V\b8     Black moves Spearman and rotates left.
17.Nd5      P:d5
18.C:d5     Le5
19.Sf4      i7
20.Bg5      |V|c7     Black moves Spearman and rotates forward.
21./^/b2    b:a3      White moves Spearman and rotates right.
22.Kb1      Qc8
23.Rd3      Qf8
24.\^\i4    Bb9       White moves Spearman and rotates left.
25.Nf3      \V\c6     Black moves Spearman and rotates left.
26.c4       Nd7
27.Bi2      Cf9
28.g4       /V/i8     Black moves Spearman and rotates right.
29.\^\b2    P:g4      White rotates Spearman without moving it.
30.B:g4     /V/:d3+   Black moves Spearman but maintains heading.
31.Q:d3     Ch8
32./^/:a3   Q:a3      White moves Spearman and rotates right.
33.Bh4      Nc5
34.Qc2      N:b3
35.Qb2      Q:b2+
36.K:b2     L:c4
37.Cg6      |V|c6     Black moves Spearman and rotates forward.
38.Nd2      Lc2+
39.Ka3      /V/c5#    Black moves Spearman and rotates right.(#)


Écrit par Antoine Fourrière, à partir du texte en anglais de John William Brown.

Page Web créée le 30 novembre 2005.