The Chess Variant Pages



Les Échecs Berlinois

En 1926, le Berlinois Edmund Hebermann inventa le Pion Berolina ou Pion Berlinois, de toute évidence nommé ainsi en l'honneur de la ville natale de son inventeur. Cette pièce a été utilisée dans de nombreux problèmes d'Échecs féériques, ainsi que dans ce jeu, populaire dans plusieurs cercles de variantes d'Échecs.

Le jeu est mentionné dans l' Encyclopdia of Chess Variants de David Pritchard. Pritchard qualifie le jeu de `hautement original', et ajoute que les parties nulles sont rares. La mobilité des Pions est augmentée, mais leurs possibilités de prise et de défense sont réduites.

Règles

Le Pion Berlinois avance sans capturer en diagonale, d'une case ou (ce n'est pas une obligation) de deux cases lors de son mouvement initial. Il prend d'une case droit devant lui. La prise en passant est autorisée: par exemple, lorsque les Noirs ont un Pion Berlinois en b4, et que les Blancs jouent un Pion Berlinois de a2 vers c4, le Pion Berlinois noir peut capturer le Pion Berlinois blanc en allant en b3.

La position de départ est la même aux Échecs Berlinois et aux Échecs classiques. La seule différence est que tous les Pions sont des Pions Berlinois.


Écrit par Hans Bodlaender. Traduit librement par Antoine Fourrière.
Page Web créée le 29 janvier 2005.